Seattle et l’Ouest canadien : à nous l’Amérique et les parcs nationaux !

3 juillet 2017, notre voyage autour du monde prend un nouveau tournant : nous quittons l’Asie après avoir visité le Japon et la Corée du Sud, nous traversons le Pacifique pour rejoindre le continent américain (n’en parlez pas à Laetitia, cette traversée est – et a été – sa hantise !!) et pour vivre un beau voyage dans l’ouest canadien (et ses parcs nationaux) en famille.

Voyage de Séoul à Seattle, premier contact avec l’Amérique !

Un long voyage qui s’effectue de nuit pour, en théorie, qu’Éléanor puisse dormir (et nous essayer de dormir un peu). Pure théorie car, pour la première fois le voyage en avion a été compliqué. Éléanor est partie avec un rhume (mauvaise idée la piscine à 2 jours de partir…). Mal aux oreilles et nez qui coule ont compliqué fortement sa nuit (ainsi que la nôtre et celle des passagers autour de nous !). Le nichon magique n’a pas pu être dégainé facilement. Bah oui, essayez de téter avec le nez bouché vous !!

Tant bien que mal, fatigués et jetlagués (partis à 19h, nous sommes arrivés à 11h… le même jour ; nous sommes donc arrivés avant d’être partis !) nous arrivons à Seattle (Etats-Unis).

Première rencontre intéressante dans le métro qui nous mène au centre-ville, un couple avec un bébé à peine plus jeune qu’Éléanor (2 ans) qui dégaine son sein sans pudeur comme Laetitia le fait si souvent. Cela nous étonne et nous amuse dans ce pays que l’on juge pourtant si puritain ! Nous sommes le 3 juillet et le lendemain, le 4 donc, c’est la fête nationale américaine. L’équivalent de notre 14 juillet mais sans les défilés militaires franchement flippants. Ce couple nous indique un endroit où nous pourrons nous mêler aux américains pour ces festivités.

Notre objectif n’est pas – cette fois – les Etats-Unis mais le Canada où nous avons prévu de passer les 2 mois à venir (1 mois dans l’Ouest canadien et 1 mois au Québec). En attendant, nous avons 3 jours à Seattle avant de partir pour Vancouver.

Nous avons un peu de mal tous les 3 à nous secouer. La fatigue est tenace et nous avons du mal à nous faire au décalage horaire. Pourtant, nous visitons tranquillement Seattle. Nous trouvons le centre-ville plutôt joli et agréable. Laetitia propose un tour de grande roue sur le port, oubliant son vertige ! Nous passons également du temps au Children’s museum (plus qu’un musée, c’est un grand espace de jeu ludique et pédagogique en intérieur pour les petits) qui se trouve à côté de la célèbre tour Space Needle (littéralement « aiguille de l’espace »), symbole de la ville. Et, bien entendu, nous nous joignons aux Américains pour célébrer leur fête nationale dans un grand parc de la ville où il y a des concerts et des animations. De nombreux habitants semblent être arrivés très tôt afin d’avoir la meilleure place sur la colline pour voir le feu d’artifice du soir ! Pour nous, pas de feu d’artifice, nous sommes fatigués et faisons en sorte qu’Éléanor récupère de sa maladie et du décalage horaire.

« Ô Canada » tant désiré, tant fantasmé : nous voilà ! Première étape : Vancouver

Le 6 juillet, c’est le grand départ pour le Canada. Plutôt que de prendre l’avion, nous choisissons de traverser la frontière en train. Le trajet est assez long (environ 5 heures) mais le train longe la côte la majorité du temps offrant de superbes paysages. En plus, c’est bien plus confortable que l’avion (et moins cher : 80$ pour tous les 3 !).

Nous arrivons donc à Vancouver, plus grande ville de la Colombie-Britanique (état le plus à l’Ouest du Canada). Nous avions réservé en avance un logement sur Airbnb pour quelques jours. Toujours pas remis du vol Séoul-Seattle, nous en profitons pour nous reposer. Le logement est situé près de la Commercial Drive qui, comme son nom l’indique bien, est une rue avec de nombreux commerces et restaurants. Très pratique ! Nous prenons quand même le temps de parcourir à pied le centre-ville et ses différents quartiers. Jusqu’à « échouer » au bord de la mer dans le grand Stanley Park qui dispose d’une énorme aire de jeux ! Tout comme à Séoul, Osaka et, plus récemment, Seattle, nous (enfin Laetitia et Éléanor seulement, je reste alors travailler) allons au Children’s Museum de Vancouver pour des moments de découverte et de jeux pour Éléanor.

Nous avons du mal à quitter Vancouver, alors nous nous installons pour 2 nuits de plus dans le nord-est de la ville. Nous réservons une chambre sur airbnb chez Bénédicte, une française expatriée au Canada avec qui nous avons eu beaucoup de plaisir à discuter (notamment d’allaitement pour Laetitia !). Nous explorons un peu ce coin de Vancouver moins fréquenté par les touristes. Nous commençons par le Lynn Canyon et son grand pont suspendu (moins connu que le Capilano Suspension Bridge, mais qui a l’avantage d’être gratuit !) où nous faisons une belle ballade dans les bois. Nous visitons également une ferme pédagogique que nous n’avons pas aimé : cela ressemble plutôt à un zoo avec des animaux de la ferme en cage (et nous n’aimons pas les zoos !). Enfin, un petit détour par Deep Cove nous plonge dans des paysages qui seront désormais notre quotidien pour les semaines à venir : grandioses !

Roadtrip sur la route « Sea to Sky »

Nous quittons finalement Vancouver le 12 juillet après avoir acheté un kit de camping minimaliste (une petite tente, un matelas gonflable, un ensemble de lit, une petite glacière et quelques accessoires pour manger et cuisine – l’ensemble nous coûte 200€ environ). Nous prenons la route de Whistler qui offre des panoramas splendides sur les grands lacs et la mer (la route s’appelle « Sea to Sky »).

Le premier arrêt est dans la petite ville de Squamish où nous montons notre tente fraîchement achetée dans un camping au bord d’une petite rivière. À Squamish, nous allons voir la cascade Shannon Falls, nous prenons le télé-cabine Sea-to-Sky Gondola pour admirer la vue d’en haut (malheureusement, le ciel est un peu nuageux ce jour là) et nous visitons le musée du train qui expose quelques anciens (et luxueux) wagons et locomotives de la belle époque du chemin de fer canadien.

Nous passons ensuite 2 nuits à Whistler dans un camping sauvage aménagé (Cal-Cheak Recreation Site). Nous visitons cette ville très jolie et bien pensée avec de larges rues piétonnes (et de superbes aires de jeux pour les enfants !) en nous disant que cela doit être encore plus magnifique l’hiver, avec la neige ! Ici, les lacs sont partout ; nous nous promenons autour du Lost Lake et nous allons nous détendre près du Alpha Lake.

Détour à cause des feux de forêt

A présent, nous souhaitons rejoindre les parcs nationaux alors nous prenons la route pour la ville de Kamloops. C’est sans compter sur d’immense feux de forêt qui sévissent à ce moment là en Colombie-Britanique. La route est coupée, nous devons faire un détour. Pour couper la route, nous passons une nuit dans un motel dans la toute petite ville de Lytton. Petite ville, mais belle aire de jeux pour Éléanor !

Le lendemain, nous reprenons la route avec de magnifiques paysages et décidons de nous arrêter au Lac le Jeune, un parc provincial de la Colombie-Britanique.

L’emplacement de camping est top : vue sur le lac et avec une aire de jeux à quelques mètres sur la plage du lac. Du coup, on y passe quelques jours.

Sur la route des parcs nationaux de l’ouest canadien en famille

À la suite de cette petite pause, nous reprenons la route de l’Ouest canadien en direction des parcs nationaux. Sur la route, nous en prenons plein la vue avec des paysages magnifiques et vierges de toute activité humaine.

Nous avons eu la chance d’observer différents animaux sauvages (aigles, écureuils, chèvres sauvages (?), marmottes…) mais pas encore d’ours (c’est peut être pas plus mal ?!)

Un soir, nous prenons un petit chalet dans un camping pour passer une nuit au chaud. Nous avons passé une nuit glaciale sous la tente la veille… Plus on se rapproche des parcs, plus la température baisse et avec un enfant en bas âge c’est de plus en plus compliqué de dormir sous la tente !

Les gigantesques feux de forêt sévissent toujours (il y a eu 35000 personnes évacuées !) et nous obligent à faire encore quelques détours, mais nous avançons !

Revelstoke, Yoho et Banff : nous y sommes !

Comme nous ne nous sommes pas trop pressés et que les feux de forêt nous ont ralentis, il ne nous reste qu’une semaine à passer dans la région des parcs nationaux ouest-canadiens. Tant pis, nous n’en verrons pas autant que ce que l’on aurait voulu.

Nous commençons par le parc national de Revelstoke. Une longue montée en voiture puis une randonnée facile nous permettent de profiter de paysages superbes et… de découvrir de la neige en plein mois de juillet (car nous sommes tout de même à 2000m d’altitude) !

Ensuite, nous reprenons la route avec quelques arrêts le long de la route, notamment Hemlock Grove Boardwalk, un sentier sur des planches de bois qui passe au travers d’une forêt avec des arbres énormes, puis une promenade sur le Skunk Cabbage Boardwalk Trail ou « sentier du choux puant » (pas de mauvaise odeur à déplorer pour autant !) qui mène à une jolie rivière et une grande cascade.

Nous arrivons finalement à Yoho, où nous faisons une belle randonnée dans ce parc national, puis une promenade autour du magnifique Emerald Lake et nous nous arrêtons au Natural Bridge.

Après une nuit dans une charmante chambre d’hôtes (oui, la tente ce n’est plus possible !!), nous reprenons la route pour le parc national de Banff avec un premier arrêt à Lake Louise situé non loin de là. Et c’est une belle claque ce Lake Louise, encore plus que l’Emerald Lake, la couleur turquoise de l’eau et la vue sur les montagnes nous fascinent !

Enfin, nous arrivons dans la ville de Banff, au cœur du parc national éponyme où nous réservons un « prêt à camper » (grande tente bien équipée pour dormir et se faire à manger)pour 2 nuits dans le camping du parc. Cela nous permet de faire plusieurs promenades et courtes randonnées dans des paysages fabuleux. Je vous laisse en juger avec les photos ci-dessous !

Calgary : le bout de la route des parcs nationaux

Nous terminons notre séjour en famille dans l’Ouest canadien à Calgary. Au bout de la route des immenses et superbes parcs nationaux de l’Ouest canadien. Dire que nous en avons pris plein les yeux ne serait pas encore assez fort pour décrire ce que nous avons vécu ces derniers jours…

Notre seul regret est de ne pas avoir eu le temps de découvrir le parc national de Jasper. Mais il faut bien en garder sous le coude pour un prochain voyage !

Nous profitons tout de même de bons moments à Calgary pour visiter la ville (avec de super jeux d’eau en pleine ville, agréable pour Éléanor avec les températures qui ont bien remontés par rapport aux parcs nationaux !) et une visite au Heritage Park Historical Village, un mixte entre parc d’attractions et musée d’histoire à ciel ouvert (avec en prime, un tour en train à vapeur !).

Nous nous envolons ensuite de Calgary pour Montréal afin de passer un mois au Québec en famille !

Recevez nos prochains articles directement par e-mail !

Pas de SPAM et vous vous désabonnez quand vous le souhaitez !

Laisser un commentaire

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :