Voyage et allaitement : les deux font la paire

Je suis un papa proallaitement. Voilà qui est dit !

Outre les bienfaits du lait maternel pour le bébé, les avantages pour les parents voyageurs sont multiples.

Ces avantages paraissent évidents, mais il peut être utile de les rappeler.

Pas de biberon à chauffer

Eh oui, le nichon est toujours disponible. À bonne température, et au goût du bébé.

La nature est tout de même merveilleusement faite : qu’importe ce qu’a mangé la maman, qu’importe le moment de la journée, le lait maternel est toujours disponible et de qualité.

En plus, pas de lait en poudre à acheter. Ce qui signifie des économies et moins de stress pour en trouver (bon, il reste toujours les couches à trouver, à moins que vous n’utilisiez des couches lavables ; ça, nous, on a pas eu le courage. Surtout en voyage !).

On peut également ajouter que l’allaitement en voyage permet de ne pas avoir à se soucier de trouver de l’eau dont on est certain qu’elle est bien potable ou adaptée au bébé. En cas de soif, le nichon peut suffire (occasionnellement).

A Paris, au pied de Notre-Dame, une petite soif et hop !
À Paris, au pied de Notre-Dame, une petite soif et hop !

En avion et dans les transports, c’est le pied !

Dans les transports, bébé peut être agité. Trépigner. Se lasser. Ne pas trouver le sommeil. Difficile parfois de se lever et de le bercer. Et l’on est toujours gêné pour les autres passagers lorsque son bébé pleure, crie, hurle.

La solution : le nichon ! Il réconforte autant qu’il nourrit le bébé. Il l’apaise et lui permet de s’endormir ou se calmer.

Citons également un avantage propre à l’avion : au décollage et à l’atterrissage, le fait de téter permet au bébé de moins subir la brusque montée ou descente en altitude. C’est la même chose que lorsque vous mâchez un chewing-gum ou que vous avalez votre salive. Sauf que le bébé, c’est dur de lui coller un chewing-gum ou de lui expliquer d’avaler sa salive !

Bref, en avion, en bus, en bateau et même en voiture, l’allaitement est l’assurance de déplacements apaisés pour le bébé, mais aussi pour les parents !

4 heures de vol pour aller au Canaries, ça a été long pour Éléanor. Une petite tété pour un bon dodo !
4 heures de vol pour aller aux Canaries, ça a été long pour Éléanor. Une petite tétée pour un bon dodo !

PS : Je suis hyper fier du titre de ce billet, j’espère que vous avez apprécié le jeu de mots !

Recevez nos prochains articles directement par e-mail !

Pas de SPAM et vous vous désabonnez quand vous le souhaitez !

6 réflexions au sujet de “Voyage et allaitement : les deux font la paire”

  1. Ahhhh que vous avez raison !
    Ici aussi nous sommes pro voyages et pro allaitement.
    Notre Eleanor (à nous ) a débuté sa vie de voyageuse a 2 mois en partant en Thaïlande ! Un voyage que l’on aurait jamais imaginé sans porte Bebe et surtout sans allaitement !
    Ça sauve la vie pour tout, tout le temps !
    Aujourd’hui elle n’est plus allaitée mais c’est son frère qui a pris le relais et encore une fois on envisagerait pas non plus notre tour du monde sans l’allaitement pour lui !

    J’ai vu que vous passiez par los angeles, c’est un de nos points de passages mais comme moi n’avons pas de date fixes il sera dur de savoir quand nous y serons, par contre si nos dates marchent on serait ravis de vous rencontrer !

    Ps : quel beau prenom à votre fille !!!!

    Répondre
    • Ca fait bien plaisir d’entendre ça 🙂
      Nous suivons vos aventures, et si nos routes se croisent ça sera avec grand plaisir de vous rencontrer (et de faire se rencontrer les 2 Éléanor !!).

      Répondre
  2. Et tu sais, qu’un bébé exclusivement allaité n’a pas besoin d’eau. Donc cela te laisse à peu près 6 mois de tranquillité absolu concernant l’eau potable. Je trouve ça génial !

    Répondre
    • C’est vrai ça ! Quel bonheur quand on est partis 2 mois l’été dernier entres ses 3 et 5 mois. C’est si simple, alors que paradoxalement le commun des mortels trouverait ça compliqué de partir avec un tout petit bébé !!

      Répondre
  3. Le titre m’a bien fait sourire et je suis tout à fait d’accord (bon, pas forcément objective vu que j’allaite :-)). Nous allons justement bientôt partir pour Bali avec Choupette qui aura tout juste 12 mois. Avant ça, nous l’avons emmenée en Espagne (elle avait 2 mois), à la montagne (10 mois), et l’allaitement nous a permis de ne pas nous poser de questions et de nous simplifier la vie! J’ai bien noté tous les conseils et petites astuces, merci beaucoup, ça me fait gagner du temps dans ma réflexion pour les préparatifs! Merci beaucoup pour ce blog et la bonne humeur!

    Répondre

Laisser un commentaire

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :