Voyage et allaitement : les deux font la paire

Je suis un papa proallaitement. Voilà qui est dit !

Outre les bienfaits du lait maternel pour le bébé, les avantages pour les parents voyageurs sont multiples.

Ces avantages paraissent évidents, mais il peut être utile de les rappeler.

Pas de biberon à chauffer

Eh oui, le nichon est toujours disponible. À bonne température, et au goût du bébé.

La nature est tout de même merveilleusement faite : qu’importe ce qu’a mangé la maman, qu’importe le moment de la journée, le lait maternel est toujours disponible et de qualité.

En plus, pas de lait en poudre à acheter. Ce qui signifie des économies et moins de stress pour en trouver (bon, il reste toujours les couches à trouver, à moins que vous n’utilisiez des couches lavables ; ça, nous, on a pas eu le courage. Surtout en voyage !).

On peut également ajouter que l’allaitement en voyage permet de ne pas avoir à se soucier de trouver de l’eau dont on est certain qu’elle est bien potable ou adaptée au bébé. En cas de soif, le nichon peut suffire (occasionnellement).

A Paris, au pied de Notre-Dame, une petite soif et hop !

À Paris, au pied de Notre-Dame, une petite soif et hop !

En avion et dans les transports, c’est le pied !

Dans les transports, bébé peut être agité. Trépigner. Se lasser. Ne pas trouver le sommeil. Difficile parfois de se lever et de le bercer. Et l’on est toujours gêné pour les autres passagers lorsque son bébé pleure, crie, hurle.

La solution : le nichon ! Il réconforte autant qu’il nourrit le bébé. Il l’apaise et lui permet de s’endormir ou se calmer.

Citons également un avantage propre à l’avion : au décollage et à l’atterrissage, le fait de téter permet au bébé de moins subir la brusque montée ou descente en altitude. C’est la même chose que lorsque vous mâchez un chewing-gum ou que vous avalez votre salive. Sauf que le bébé, c’est dur de lui coller un chewing-gum ou de lui expliquer d’avaler sa salive !

Bref, en avion, en bus, en bateau et même en voiture, l’allaitement est l’assurance de déplacements apaisés pour le bébé, mais aussi pour les parents !

4 heures de vol pour aller au Canaries, ça a été long pour Éléanor. Une petite tété pour un bon dodo !

4 heures de vol pour aller aux Canaries, ça a été long pour Éléanor. Une petite tétée pour un bon dodo !

PS : Je suis hyper fier du titre de ce billet, j’espère que vous avez apprécié le jeu de mots !

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook et youtube :

Cliquez ci-dessous sur J'aime cette page pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles (articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc) et/ou sur le bouton Youtube (pour recevoir nos vidéos de voyage). À tout de suite !

Tags :

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

6 commentaires ou avis éclairés ;-)

    • Tony Répondre
  1. Tiphanya Répondre
    • Tony Répondre
  2. Audrey Répondre
    • Laetitia Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :