FAQ #2 Tour du monde : le voyage (itinéraire, hébergements, transports, vols, produits et nourriture pour bébé…)

Après la FAQ sur la préparation de notre tour du monde, voici les réponses aux questions que l’on nous a posées sur le tour du monde en lui-même.

Si vous avez besoin de plus d’informations ou si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire en bas de cet article.

Questions générales sur notre tour du monde en famille

Quels sont les pays que vous avez traversés ?

Nous avons commencé notre périple par l’Asie pour ensuite mettre le cap sur l’Océanie. Après ce retour dans le monde occidental, nous avons repris une petite dose d’Asie avant de nous envoler pour l’été au Canada où nous avons passé tout l’été. Notre dernière destination, l’Islande, était à la fois un rêve et a été très pratique pour couper le vol retour (et le décalage horaire) vers la France !

Ainsi, voici dans l’ordre nos différentes étapes de tour du monde : Sri Lanka (1 mois), Kuala Lumpur (4 jours), Bali (3 semaines à Ubud), Birmanie (15 jours), Thaïlande du Nord (1 mois), Singapour (1 semaine), Malaisie (2 semaines), Bangkok (2 semaines), Sydney (1 semaine), Nouvelle-Zélande (6 semaines), Nouvelle-Calédonie (1 mois), Australie (1 mois), Japon (3 semaines), Corée du Sud (2 semaines), Seattle (3 jours), Ouest canadien (3 semaines), Québec (5 semaines) et Islande (2 semaines).

Combien de temps a duré votre tour du monde ?

Initialement, nous pensions partir 6 mois, puis 8 mois. Finalement, notre tour du monde aura duré 1 an jour pour jour (nous sommes partis le 19 septembre 2016 et nous sommes rentrés le 19 septembre 2017 !).

Comment définissez-vous votre itinéraire dans chaque pays visité ?

Nous définissions l’itinéraire sur place, en arrivant dans le pays. En général, je téléchargeais en version numérique (sur kindle) le Lonely Planet du pays (ou seulement les chapitres des régions que nous envisagions de visiter, ça coûte moins cher !). Ensuite, je plaçais sur une carte de l’application Maps.me des points avec plusieurs codes couleur (par type d’endroit, priorité à voir…) sur les endroits à visiter, choses à faire… qui pourraient nous intéresser. Idéalement, je renouvelais cette opération en parcourant des blogs. Cela nous permettait de choisir un itinéraire, sans forcément tout voir des points sur la carte (et sans reparcourir le guide tous les jours !).


Transports et avion pendant notre tour du monde

Quels moyens de transport avez-vous empruntés pour voyager ?

Nous avons utilisé à peu près tous les moyens de transport existants : le bus, le taxi, la location de voiture, le bateau, le tuktuk et l’avion. Cela dépend vraiment du pays.

Lorsque l’on peut louer une voiture et que cela ne coûte pas un bras, nous le faisons afin d’être 100% autonomes sur nos déplacements (et nous éviter de longues heures de transports, des changements, des attentes… avec un bébé c’est plus agréable !). Sinon, nous empruntons les transports locaux.

Lorsque le confort est suffisant, nous empruntons le train ou le bus (on a plus l’âge de voyager dans de mauvaises conditions, surtout avec un bébé !) sinon nous optons pour des véhicules avec chauffeur (uniquement ponctuellement, jamais pour plusieurs jours) ou taxi (en Asie voyager en taxi coûte en général vraiment pas cher).

Finalement, les seuls moyens de transport que nous avons peu utilisés ce sont la marche et le vélo ! Ce serait plus écolo, mais avec un bébé nous avons fait le choix de nous simplifier la vie au maximum !

Comment avez-vous réservé vos billets d’avion et avez-vous une technique pour trouver les moins chers ?

Nous avons acheté nos billets d’avion systématiquement sur le site de la compagnie aérienne. En cas de problème, c’est le plus sûr ! Ainsi, nous utilisons les comparateurs (mon préféré : Google Flight) puis réservons auprès de la compagnie le meilleur prix trouvé.

Je fais en général plusieurs recherches pour trouver le meilleur prix : plusieurs dates (google flight fourni un tableau avec le prix jour par jour, c’est pratique !), plusieurs aéroports de départ et d’arrivée. Il ne faut pas hésiter à n’emprunter que les « hubs » (grands aéroports internationaux) puis compléter avec des vols low-cost. Ainsi, un Paris->Bali sera toujours moins cher en prenant un premier billet Paris->Kuala Lumpur puis Kuala Lumpur->Bali (sur Air Asia). Je parle en détail de mes techniques pour trouver des vols pas chers dans cet article.

Combien de temps en avance réserviez-vous vos billets d’avion ?

Nous avons acheté nos billets d’avion en moyenne 1 à 3 mois avant le vol.

Quelques faits issus de notre expérience :

  • Les acheter entre 1 mois et le départ relève trop du jackpot.
  • Acheter des billets d’avion très en avance s’avère surtout intéressant pour les compagnies low-cost qui ont un fonctionnement très différent des compagnies régulières (les premiers sièges vendus sont en général les moins chers sur les compagnies low-cost).
  • Prendre en compte la période où le voyage est prévu : s’il tombe pendant une forte affluence touristique (ex : juillet-août, janvier-février pour les destinations soleil…), il vaut mieux réserver en avance. Hors saison, les tarifs ne risquent pas de flamber alors il vaut mieux attendre (ils pourraient baisser si les avions ne se remplissent pas).

Un dernier truc : j’ai découvert il y a peu (donc pas testé pendant notre tour du monde malheureusement) une application top : Hopper qui utilise le big data pour faire des prédictions sur l’évolution des prix (et donc s’il faut acheter tout de suite ou pas). Ça semble bien prometteur, surtout pour un tour du monde !

Quel est votre secret pour les longues heures d’avion ou de route avec bébé ?

Le nichon ! Mais aussi de choisir des vols (ou de partir en voiture, bus ou train) aux bonnes heures (dodo de la nuit ou siestes) et de prévoir quelques jeux, livres et jouets (mais pas d’écran !).


L’hébergement durant notre tour du monde

Dans quels types de logements allez-vous ?

En Asie, nous prenions des chambres d’hôtel. Il y a souvent un très grand lit où nous dormions tous les 3 (par contre, quasi jamais de lit bébé : le cododo est obligatoire). Ils ne font jamais payer de supplément pour un bébé (pour un enfant plus grand non plus si vous partagez le lit). Parfois, lorsque nous restions quelques jours dans une ville, nous prenions un logement airbnb. C’est en général pas très cher et cela permet d’avoir plus de place et de pouvoir se faire à manger.

En Nouvelle-Zélande, nous avons loué un campervan (petit camping-car).

En Australie, nous avons beaucoup dormi dans des Airbnb chez les gens. C’est économique et cela permet de rencontrer les locaux !

Au Canada, nous avons acheté une tente et donc fait du camping lorsque la météo le permettait.

En Islande, nous avons loué un chalet et un appartement sur airbnb. C’est assez cher (de l’ordre de 100€/nuit), mais nous pouvions nous faire à manger (les restaurants sont très chers en Islande).

Bref, un bébé ne « complique pas la tâche » du tout. Surtout avant 2-3 ans (on ne paye pas) et lorsque l’on est adepte du cododo (pas besoin de lit supplémentaire !).

Réserviez-vous en avance les hébergements ?

En général, nous réservions toujours le premier logement dans chaque pays. Cela sécurise et évite de se prendre la tête après de longues heures d’avion !

Pour la suite, cela dépend vraiment des pays. Parfois, nous réservions les prochains logements, car nous savions que nous étions en haute saison (et donc que les hébergements se faisaient rares, en tout cas ceux présentant un bon rapport qualité/prix) et parfois nous trouvions nos hébergements pour la nuit le jour même. En tout état de cause, réserver très en avance a été une chose très rare durant notre périple, car cela nuit à toute spontanéité !


Voyager avec un bébé autour du monde

Quelles précautions avez-vous prises pour Éléanor par rapport aux maladies du type dengue, zika ou paludisme ?

Pour les maladies, nous évitons les zones infestées tout simplement. Et puis, là où il pourrait exister un risque même infime, le mieux est de prévoir des vêtements bien amples et couvrants pour ne pas se faire piquer (éventuellement imprégnés d’antimoustique, mais même ça nous ne l’avons pas fait).

Nous avons tout de même emporté un produit antimoustique spécial enfant en plus du nôtre. Mais, avec de bonnes précautions, nous ne l’avons presque jamais utilisé (ça reste très chimique, même la version pour enfant, alors on évite).

Nous avions emporté un médicament antipaludique conseillé par notre médecin. Cependant, nous ne l’avons pas pris (les risques d’effets secondaires nous en ont dissuadés).

Enfin, nous avions emporté une petite moustiquaire pour Éléanor. Nous ne nous en sommes pas servis. Les endroits où il y a un risque de moustiques la nuit en étaient systématiquement déjà équipés (ou alors les chambres sont bien hermétiques, ou la clim fait bien son travail !!).

Est-ce difficile d’allaiter son enfant dans certains pays ?

Nous n’avons jamais ressenti de gêne par rapport à l’allaitement d’Éléanor. Même en Asie, où les populations sont plus pudiques que chez nous (vous ne verrez que rarement des Asiatiques en bikini sur la plage par exemple), l’allaitement ne pose pas de problème. C’est même, nous l’avons constaté, étonnant de voir ces femmes si pudiques sortir leur sein en public pour allaiter leurs bébés. Nous on trouve ça cool ! 🙂

Comment avez-vous fait pour les repas ? Vous avez emmené des petits pots ? Elle mangeait comme vous ?

Éléanor est allaitée à la demande et n’a pas beaucoup mangé jusqu’à ses deux ans. Elle piochait ce qu’elle souhaitait manger dans nos assiettes et le reste était assuré par le lait maternel. Le repas a donc rarement été un souci pour nous.

Cela dit, depuis qu’elle mange un peu plus, c’est vrai que c’est difficile de la faire manger de façon variée et équilibrée lorsque l’on fréquente les restaurants ; les menus enfants contiennent rarement poisson et brocolis. 😉

Il faut toujours demander si le chef peut faire des légumes au lieu des frites, parfois c’est possible.
Pour les petits pots, on en trouve quasiment partout à partir du moment ou vous ne vous éloignez pas trop des grandes villes. Mais si c’est le cas, comme pour les couches, il suffit de faire un petit stock avant le séjour en campagne. Bien sûr, oubliez les petits pots bio, et si vous y tenez, votre seule solution sera d’acheter en France la marque « good gout » qui fait ses petits pots en sachets plastiques.
De notre côté, nous voulions aussi avant notre départ qu’elle mange le plus sainement possible. Au quotidien, dans le voyage, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Et c’est sans compter sur les tentations que font les gens autour de nous. Par exemple, en Asie, nous avons lutté pour qu’elle ne mange pas de bonbons, car spontanément les gens offrent plein de cochonneries aux enfants.

Le seul moyen de manger toujours équilibré c’est de se faire à manger soi-même et donc de toujours loger dans des endroits avec cuisine.

Avez-vous trouvé facilement des produits pour bébé (aliments, couches, produits de toilette…)

Nous avons trouvé des couches absolument dans tous les pays que nous avons visités. Dans les petites villes, il fallait parfois chercher un peu, mais il y en avait toujours. Par contre, ce sont souvent des couches du type Pampers. Autant dire que c’est très difficile de trouver des couches bio comme nous utilisons en France… Les parents qui utilisent des lingettes sont également gâtés : cela semble être désormais la norme mondiale. Nous, nous préférons de simples carrés de coton. En France, on trouve facilement de grands carrés de coton, mais ce n’est pas le cas dans le reste du monde. Heureusement, on trouve facilement des cotons à démaquiller. C’est bien plus petit, mais ça fait l’affaire. Concernant les produits de toilette, il y en a partout, mais il ne faut pas être trop exigeant. Comme nous n’aimons pas mettre sur la peau de notre fille n’importe quel produit, nous faisions du stock de gel douche Weleda dès qu’on en trouvait ! Pour les petits pots, nous n’en donnons pas à Éléanor donc je ne saurais répondre précisément, mais globalement il me semble que l’on en trouve à peu près partout (mais ne vous attendez pas à trouver du bio !).

Comment se passe le quotidien en tour du monde avec un bébé ou un enfant en bas âge ?

Je réponds en détail à cette question dans cet article.

N’avez-vous pas eu peur pour votre sécurité ou pour celle de votre bébé ?

Nous avons choisi uniquement des pays sûrs au niveau sécurité et sanitaire. À aucun moment nous ne nous sommes sentis en insécurité dans notre voyage.


Autres questions relatives à notre tour du monde en famille

Comment gérez-vous votre budget ?

J’ai une application sur mon smartphone (Trail Wallet) où j’enregistre toutes les dépenses pays par pays et catégorie par catégorie (hébergement, transport, activités, restaurants, divers). Cela nous permet de savoir exactement où nous en sommes.

Avez-vous eu des coups de blues qui auraient pu vous faire arrêter ce tour du monde ?

Des coups de blues, oui. Parfois, les proches nous manquent. Parfois, on n’aime pas l’endroit où l’on se trouve et on voudrait être ailleurs. Parfois, être ensemble tous les 3 en permanence créé des tensions… Néanmoins, cela n’a jamais été jusqu’à nous faire envisager d’arrêter ce tour du monde !

Quels ont été vos meilleurs souvenirs ? Et les pires ?

Les bons souvenirs sont vraiment nombreux… Ils sont souvent liés à de belles rencontres. Avec des locaux comme lors de notre semaine au milieu des plantations de thé au Sri Lanka ou chez l’habitant en Thaïlande. Mais aussi d’autres familles ou voyageurs rencontrés sur la route.

Les pires souvenirs sont liés à des mésaventures vites oubliées comme la fois où j’ai explosé la voiture de location contre un poteau à cause d’une araignée très grosse et très moche qui m’a sauté dessus ! C’était le dernier jour de notre périple en Australie, à quelques heures de rendre la voiture. Je vous rassure, il n’y a eu que de la tôle froissée ; pas de blessé !

Est-il facile de trouver de bons ingrédients pour faire des crêpes partout dans le monde ?

Oui, cette question nous a réellement été posée ! 😉 En bons Bretons (bien que cela soit d’adoption) que nous sommes, nous aimons ce plat simple qu’est la crêpe ! S’il est facile de trouver de la farine, du lait et des œufs partout dans le monde, il est moins facile de trouver tout cela en bio ou encore de trouver une bonne poêle (qui n’accroche pas) et de la bonne confiture pour garnir. Néanmoins, cela ne nous a pas empêchés de nous faire des crêpes très souvent durant ce voyage !!

Miam, les bonnes crêpes ! (au Canada sur cette photo)

D’autres questions/réponses sont à lire sur notre article sur la préparation de notre tour du monde.

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook :

Cliquez sur J'aime cette page ci-dessous pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles : articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc. À tout de suite !

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

4 commentaires ou avis éclairés ;-)

  1. Laetitia Répondre
  2. Gwenola Répondre
  3. A&F Répondre
    • Tony Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :