Les Canaries… un avis mitigé

Pour notre premier voyage hors des frontières et en avion avec notre bébé (âgé alors de 8 mois) et notre chien, nous avons choisi une destination safe : les îles Canaries.

C’est avant tout donc un choix de raison, mais aussi l’envie de découvrir ces îles que nous ne connaissions pas.

Et comme nous n’aimons pas faire les choses à moitié, et qu’en plus nous avons du temps, nous avons visité les 4 îles principales sur 1 mois et demi.

Nous craignions des îles surbétonnées avec des stations balnéaires moches et énormes. Cela s’est vérifié. Nous avons aussi vu d’autres aspects qui nous ont beaucoup plu.

Photo de famille sur Tenerife

Photo de famille sur Tenerife

Première île : Lanzarote

Notre maison pour les 5 premiers jours. Au calme avec un panorama splendide !

Notre maison pour les 5 premiers jours. Au calme avec un panorama splendide !

C’est notre gros coup de cœur à tous les 2. Cette île volcanique offre des paysages désertiques sublimes, des petites villes à l’architecture traditionnelle très mignonnes comme Teguise et des sites naturels époustouflants.

Et surtout, en dehors des stations balnéaires c’est calme !

Une mer déchainé et des paysages à couper le souffle, c'est ça Lanzarote !

Une mer déchaînée et des paysages à couper le souffle, c’est ça Lanzarote !

Et surtout, Lanzarote ne serait pas Lanzarote sans l’artiste du pays : Cesar Manrique. C’est lui qui empêcha les côtes d’être (trop) dénaturées. Et c’est lui encore qui aménagea des sites touristiques mélangeant art et nature, toujours dans le respect de l’architecture traditionnelle de l’île.

Jameos del Agua, un lieu unique imaginé par Cesar Manrique.

Jameos del Agua, un lieu unique imaginé par Cesar Manrique.

Il y a bien des stations balnéaires, mais grâce à la volonté de l’artiste elles ne sont pas les plus moches des Canaries. Et on s’en échappe très facilement.

Notre premier bivouac à Lanzarote dans notre maison roulante pour 1 mois.

Notre premier bivouac à Lanzarote dans notre maison roulante pour 1 mois.

Seul inconvéniant sur Lanzarote en cette saison : parfois il fait un peu froid et il faut bien se couvrir !

Seul inconvénient sur Lanzarote en cette saison : parfois il fait un peu froid et il faut bien se couvrir !

Lanzarote vue au reveil

Se réveiller avec une telle vue et un tel temps, c’est tout simplement génial !

Deuxième île : Fuerteventura

Lorsqu’on arrive à Fuerteventura depuis Lanzarote, après avoir passé la ville-station balnéaire de Coralejo (pas si désagréable), on arrive sur des dunes de sable qui bordent l’océan pendant quelques kilomètres. Le paysage est époustouflant et magique. Surtout lorsqu’on aperçoit au loin des dromadaires. On pourrait se croire un instant au Sahara (le fait est que ce sable provient des côtes africaines situées à une centaine de kilomètres).

La station balnéaire de Gran Tarajal

La station balnéaire de Gran Tarajal au-dessus de Morro Jable

Ensuite, en longeant la côte est… pas grand-chose jusqu’au sud de l’île (Morro Jable) où, à nouveau, on retrouve de superbes et grandes plages. Mais un littoral très développé (pour ne pas dire bétonné). Cela a pourtant un peu de charme.

Paulo a adoré les plages de Fuerteventura !!

Paulo a adoré les plages de Fuerteventura !!

Mais le meilleur est sur la côte ouest, en façade atlantique. De superbes plages et de superbes paysages ; la mer y est pourtant dangereuse (donc pas de grosse station balnéaire. Yeah !).

Cofete, un endroit préservé magnifique sur Fuerteventura.

Cofete, un endroit préservé et magnifique sur Fuerteventura.

Et en remontant tout au nord, la côte ouest de Fuerteventua nous a offert un gros coup de cœur : El Cotillo. Une petite ville, station balnéaire discrète. De petites plages sur plusieurs kilomètres offrant des paysages superbes et permettant de se baigner(nu ou en maillot de bain, au choix !) dans une eau translucide (mais froide et peu profonde), car des rochers forment une sorte de barrière aux vagues violentes de l’Atlantique. Peu de monde et un sentiment de bien-être total !

El Cotillo

El Cotillo

Toujours dans notre camping-car !

Toujours dans notre camping-car !

Le centre de l'île est aride comme Lanzarote et offre de magnifique paysages désertiques.

Le centre de l’île est aride comme Lanzarote et offre de magnifiques paysages désertiques.

Troisième île : Gran Canaria

Vue sur les hauteurs de Las Palmas de Gran Canaria.

Vue sur les hauteurs de Las Palmas de Gran Canaria.

La vieille ville de Las Palmas et son architecture coloniale.

La vieille ville de Las Palmas et son architecture coloniale.

À part la ville de Las Palmas pour ses petits restaurants et son centre historique, nous n’avons trouvé que peu d’intérêt à cette île.

La côte Est est, à de rares exceptions une suite de station balnéaire sans aucune cohérence architecturale et sans patrimoine (la petite ville de Arigana est par contre très sympathique pour un arrêt). Les plages également sont décevantes.

Maspalomas devait nous offrir des paysages de dunes superbes ; nous n’avons pas eu le courage d’y aller, car cette station balnéaire est juste gigantesque.

Vue depuis les hauteurs de Puerto Mogan.

Vue depuis les hauteurs de Puerto Mogan.

On a profité de Puerto Mogan pour une sieste familiale au bord de la piscine !

On a profité de Puerto Mogan pour une sieste familiale au bord de la piscine !

La seule station balnéaire qui nous a plu est Puerto Mogan, à l’Ouest de Maspalomas, avec sa jolie marina.

A noter que le centre de l’île présente de beaux paysages et est moins touristique.

Autre élément désagréable sur Gran Canaria : les serres de bananiers immenses qui dégradent les paysages partout…

Bref, nous ne nous sommes pas éternisés sur cette île !

Le centre de l'île est verdoyant et reposant.

Le centre de l’île est verdoyant et reposant.

Quatrième île : Tenerife

Avec Tenerife, rebelote ! Ce n’est un secret pour personne, cette île est le temple du tourisme de masse. En hiver, c’est également le temple des retraités européens venus passer tout l’hiver au soleil.

Cependant, passé les nombreuses stations balnéaires nous avons réussi à trouver du calme et des paysages superbes et préservés.

Tenerife recèle tout de même des petits coins de paradis.

Tenerife recèle tout de même des petits coins de paradis.

Nous ne sommes pas allés dans le centre de l’île à cause des routes sinueuses et de l’altitude difficilement compatible avec un bébé, mais il paraît que c’est superbe.

La petite ville de Garachico. Mignonne et préservée.

La petite ville de Garachico. Mignonne et préservée.

Nous sommes par contre allés sur la côte Nord-Ouest. Moins fréquentée, elle offre de superbes paysages et des petites villes superbes comme Garachico. Cependant, la différence de climat est ici impressionnante en hiver. On perd 10° et le temps est humide en permanence. Pas top, surtout avec un bébé.

Éléanor se plait beaucoup ici !

Éléanor se plaît beaucoup ici !

Pour finir sur une note positive, nous avons passé les 4 derniers jours à Santa Cruz en plein carnaval. S’il ne nous a pas été possible de participer aux animations du soir, nous avons pu faire le carnaval de jour. C’est une ambiance très bon enfant ; tout le monde est déguisé (nous y compris) et c’est la fête à chaque coin de rue. Nous avons ainsi beaucoup apprécié Santa Cruz, l’ambiance carnaval n’y étant certainement pas pour rien !

La mer déchaînée sur la côte nord-est.

La mer déchaînée sur la côte nord-ouest.

L’heure du bilan

S’il fallait revenir aux Canaries, c’est sans hésiter sur Lanzarote que nous poserions nos valises. Mais nous irions certainement faire un saut à Fuerteventura pour ses plages, à Gran Canaria pour l’énorme ville de Las Palmas où il nous reste tant à découvrir, mais également à Santa-Cruz-de-Tenerife et sur la côte Nord-Ouest de Tenerife (mais à la bonne saison !).

Bref, nous retournerions partout, mais en ciblant mieux les endroits. Puis nous partirions également à la découverte des 3 autres îles, plus petites et a priori plus préservées du tourisme de masse.

Pour finir, nous voici déguisés pour le carnaval de Santa-Cruz (même pas honte ;-))

Pour finir, nous voici déguisés pour le carnaval de Santa-Cruz (même pas honte ;-))

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook et youtube :

Cliquez ci-dessous sur J'aime cette page pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles (articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc) et/ou sur le bouton Youtube (pour recevoir nos vidéos de voyage). À tout de suite !

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

15 commentaires ou avis éclairés ;-)

  1. Laure Répondre
    • Laetitia Répondre
  2. babouchkinia Répondre
  3. Océane Répondre
    • Tony Répondre
      • Mathilde Répondre
  4. hubert Répondre
  5. aude Répondre
    • Tony Répondre
  6. gaet Répondre
    • Tony Répondre
  7. Sandrine Répondre
    • Tony Répondre
      • Sandrine Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :