Les Canaries… un avis mitigé

Pour notre premier voyage hors des frontières et en avion avec notre bébé (âgé alors de 8 mois) et notre chien, nous avons choisi une destination safe : les îles Canaries.

C’est avant tout donc un choix de raison, mais aussi l’envie de découvrir ces îles que nous ne connaissions pas.

Et comme nous n’aimons pas faire les choses à moitié, et qu’en plus nous avons du temps, nous avons visité les 4 îles principales sur 1 mois et demi.

Nous craignions des îles surbétonnées avec des stations balnéaires moches et énormes. Cela s’est vérifié. Nous avons aussi vu d’autres aspects qui nous ont beaucoup plu.

Photo de famille sur Tenerife
Photo de famille sur Tenerife

Première île : Lanzarote

Notre maison pour les 5 premiers jours. Au calme avec un panorama splendide !
Notre maison pour les 5 premiers jours. Au calme avec un panorama splendide ! (voir sur booking)

C’est notre gros coup de cœur à tous les 2. Cette île volcanique offre des paysages désertiques sublimes, des petites villes à l’architecture traditionnelle très mignonnes comme Teguise et des sites naturels époustouflants.

Et surtout, en dehors des stations balnéaires c’est calme !

Une mer déchainé et des paysages à couper le souffle, c'est ça Lanzarote !
Une mer déchaînée et des paysages à couper le souffle, c’est ça Lanzarote !

Et surtout, Lanzarote ne serait pas Lanzarote sans l’artiste du pays : Cesar Manrique. C’est lui qui empêcha les côtes d’être (trop) dénaturées. Et c’est lui encore qui aménagea des sites touristiques mélangeant art et nature, toujours dans le respect de l’architecture traditionnelle de l’île.

Jameos del Agua, un lieu unique imaginé par Cesar Manrique.
Jameos del Agua, un lieu unique imaginé par Cesar Manrique.

Il y a bien des stations balnéaires, mais grâce à la volonté de l’artiste elles ne sont pas les plus moches des Canaries. Et on s’en échappe très facilement.

Notre premier bivouac à Lanzarote dans notre maison roulante pour 1 mois.
Notre premier bivouac à Lanzarote dans notre maison roulante pour 1 mois.
Seul inconvéniant sur Lanzarote en cette saison : parfois il fait un peu froid et il faut bien se couvrir !
Seul inconvénient sur Lanzarote en cette saison : parfois il fait un peu froid et il faut bien se couvrir !
Lanzarote vue au reveil
Se réveiller avec une telle vue et un tel temps, c’est tout simplement génial !

Deuxième île : Fuerteventura

Lorsqu’on arrive à Fuerteventura depuis Lanzarote, après avoir passé la ville-station balnéaire de Coralejo (pas si désagréable), on arrive sur des dunes de sable qui bordent l’océan pendant quelques kilomètres. Le paysage est époustouflant et magique. Surtout lorsqu’on aperçoit au loin des dromadaires. On pourrait se croire un instant au Sahara (le fait est que ce sable provient des côtes africaines situées à une centaine de kilomètres).

La station balnéaire de Gran Tarajal
La station balnéaire de Gran Tarajal au-dessus de Morro Jable

Ensuite, en longeant la côte est… pas grand-chose jusqu’au sud de l’île (Morro Jable) où, à nouveau, on retrouve de superbes et grandes plages. Mais un littoral très développé (pour ne pas dire bétonné). Cela a pourtant un peu de charme.

Paulo a adoré les plages de Fuerteventura !!
Paulo a adoré les plages de Fuerteventura !!

Mais le meilleur est sur la côte ouest, en façade atlantique. De superbes plages et de superbes paysages ; la mer y est pourtant dangereuse (donc pas de grosse station balnéaire. Yeah !).

Cofete, un endroit préservé magnifique sur Fuerteventura.
Cofete, un endroit préservé et magnifique sur Fuerteventura.

Et en remontant tout au nord, la côte ouest de Fuerteventua nous a offert un gros coup de cœur : El Cotillo. Une petite ville, station balnéaire discrète. De petites plages sur plusieurs kilomètres offrant des paysages superbes et permettant de se baigner(nu ou en maillot de bain, au choix !) dans une eau translucide (mais froide et peu profonde), car des rochers forment une sorte de barrière aux vagues violentes de l’Atlantique. Peu de monde et un sentiment de bien-être total !

El Cotillo
El Cotillo
Toujours dans notre camping-car !
Toujours dans notre camping-car !
Le centre de l'île est aride comme Lanzarote et offre de magnifique paysages désertiques.
Le centre de l’île est aride comme Lanzarote et offre de magnifiques paysages désertiques.

Troisième île : Gran Canaria

Vue sur les hauteurs de Las Palmas de Gran Canaria.
Vue sur les hauteurs de Las Palmas de Gran Canaria.
La vieille ville de Las Palmas et son architecture coloniale.
La vieille ville de Las Palmas et son architecture coloniale.

À part la ville de Las Palmas pour ses petits restaurants et son centre historique, nous n’avons trouvé que peu d’intérêt à cette île.

La côte Est est, à de rares exceptions une suite de station balnéaire sans aucune cohérence architecturale et sans patrimoine (la petite ville de Arigana est par contre très sympathique pour un arrêt). Les plages également sont décevantes.

Maspalomas devait nous offrir des paysages de dunes superbes ; nous n’avons pas eu le courage d’y aller, car cette station balnéaire est juste gigantesque.

Vue depuis les hauteurs de Puerto Mogan.
Vue depuis les hauteurs de Puerto Mogan.
On a profité de Puerto Mogan pour une sieste familiale au bord de la piscine !
On a profité de Puerto Mogan pour une sieste familiale au bord de la piscine !

La seule station balnéaire qui nous a plu est Puerto Mogan, à l’Ouest de Maspalomas, avec sa jolie marina.

A noter que le centre de l’île présente de beaux paysages et est moins touristique.

Autre élément désagréable sur Gran Canaria : les serres de bananiers immenses qui dégradent les paysages partout…

Bref, nous ne nous sommes pas éternisés sur cette île !

Le centre de l'île est verdoyant et reposant.
Le centre de l’île est verdoyant et reposant.

Quatrième île : Tenerife

Avec Tenerife, rebelote ! Ce n’est un secret pour personne, cette île est le temple du tourisme de masse. En hiver, c’est également le temple des retraités européens venus passer tout l’hiver au soleil.

Cependant, passé les nombreuses stations balnéaires nous avons réussi à trouver du calme et des paysages superbes et préservés.

Tenerife recèle tout de même des petits coins de paradis.
Tenerife recèle tout de même des petits coins de paradis.

Nous ne sommes pas allés dans le centre de l’île à cause des routes sinueuses et de l’altitude difficilement compatible avec un bébé, mais il paraît que c’est superbe.

La petite ville de Garachico. Mignonne et préservée.
La petite ville de Garachico. Mignonne et préservée.

Nous sommes par contre allés sur la côte Nord-Ouest. Moins fréquentée, elle offre de superbes paysages et des petites villes superbes comme Garachico. Cependant, la différence de climat est ici impressionnante en hiver. On perd 10° et le temps est humide en permanence. Pas top, surtout avec un bébé.

Éléanor se plait beaucoup ici !
Éléanor se plaît beaucoup ici !

Pour finir sur une note positive, nous avons passé les 4 derniers jours à Santa Cruz en plein carnaval. S’il ne nous a pas été possible de participer aux animations du soir, nous avons pu faire le carnaval de jour. C’est une ambiance très bon enfant ; tout le monde est déguisé (nous y compris) et c’est la fête à chaque coin de rue. Nous avons ainsi beaucoup apprécié Santa Cruz, l’ambiance carnaval n’y étant certainement pas pour rien !

La mer déchaînée sur la côte nord-est.
La mer déchaînée sur la côte nord-ouest.

L’heure du bilan

S’il fallait revenir aux Canaries, c’est sans hésiter sur Lanzarote que nous poserions nos valises. Mais nous irions certainement faire un saut à Fuerteventura pour ses plages, à Gran Canaria pour l’énorme ville de Las Palmas où il nous reste tant à découvrir, mais également à Santa-Cruz-de-Tenerife et sur la côte Nord-Ouest de Tenerife (mais à la bonne saison !).

Bref, nous retournerions partout, mais en ciblant mieux les endroits. Puis nous partirions également à la découverte des 3 autres îles, plus petites et a priori plus préservées du tourisme de masse.

Pour finir, nous voici déguisés pour le carnaval de Santa-Cruz (même pas honte ;-))
Pour finir, nous voici déguisés pour le carnaval de Santa-Cruz (même pas honte ;-))

Recevez nos prochains articles directement par e-mail !

Pas de SPAM et vous vous désabonnez quand vous le souhaitez !

26 réflexions au sujet de “Les Canaries… un avis mitigé”

  1. Bonjour ! Merci pour votre article ! Nous envisageons de partir en famille aux Canaries en avril. Pourriez-vous nous envoyer l’adresse de votre premier gîte sur Lanzarote ? J’ai bcp aimé la photo ! Merci !

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je recherche actuellement un lieu de vacances pour l’été 2018 (oui on est en avance !). Nous avions pensé à Gran Canaria, du coup d’après vous pour 3 semaines de vacances (2 adultes et 2 jeunes adultes) vous nous le conseillez pas ?

    Sinon, nous avons déjà fait Lanzarote, Fuerteventura et Tenerife et nous avons tout adoré ! Lanzarote pour ses paysages époustouflants comme vous l’avez dit, tout est préservé grâce à Manrique. Fuerteventura, nous y sommes restés seulement 2 jours et avons apprécié les dunes de sable blanc et les vagues ! Pour Tenerife, nous avons beaucoup aimé l’île, il y a certe du monde mais pleins de belle chose à voir. El Teide (le volcan) vraiment une ballade à faire (avec un bébé je peux comprendre par contre que c’est compliqué) mais une autre fois quand elle sera plus grande ! Los Gigantes, une ballade pour voir les dauphins dans leur nature, etc.

    Merci pour votre avis !

    Répondre
    • Salut ! Gran Canaria ce n’est vraiment pas l’île des Canaries que nous avons préféré. Nous en avons vite fait le tour… (mais nous ne sommes pas allé dans l’intérieur, qui est sans doute magnifique ?). Sinon, les petites îles comme el hierro doivent être jolis et plus préservées (moins connues=moins de Touristes).

      Répondre
      • Je reviens d’une semaine à Gran Canaria (pour la troisième année consécutive) et il est vrai qu’une partie de l’île a subi la frénésie immobilière mais si l’on est bien renseigné il y a plein d’endroits superbes à découvrir. Galdar et son site archéologique, Puerto de les Nieves et ses plages de sable noir et ses piscines naturelles, le magnifique village de Terror, le centre historique de Telde (le reste de la ville je le concède est hideux), la petite ville d’Aguimes et sa chasse aux statues, Arucas et sa fabrique de Rhum, quant à Las Palmas quand on a fini le tour de Triana et Vegueta je conseille vivement de se baigner dans la plage de Las Canteras avec sa barrière de rocher et les innombrables poissons multicolores (j’ai même vu un poulpe l’année dernière). Et je sais que malgré tout ce que j’ai déjà vu il y a encore des lieux que j’aimerais voir: Moya, Firgas, Santa Brigida… Alors oui il faut passer outre certains lieux pas franchement agréables mais je pense que ça peut valoir le coup. D’autant plus qu’en partant de Las Palmas tout est très bien desservi par les bus.

        Répondre
  3. Bonsoir ,
    je découvre votre site , « les Canaries .. un avis mitigé »
    Effectivement une partie des côtes est assez bétonnée ,c’est une réalité , mais pour avoir voyagé sur 5 îles sur des périodes assez longues , ces îles sont magnifiques , il faut juste prendre le temps de les découvrir , le climat est exceptionnel en particulier en hiver et les paysages grandioses, et pourtant je suis originaire de Bretagne nord , région également très belle .
    En résumé ,on ne fait pas vite le tour de ces îles , on les découvre ….
    Cordialement

    Répondre
  4. bonjour

    pouvez vous me dire à quelle période vous avez été aux Canaries? nous sommes une famille nombreuse avec 3 enfants de 13 à 4 ans et nous cherchons un destination sympa pour les vacances de noël sans exploser notre PEL!!!
    au plaisir de vous lire!
    Aude and family!

    Répondre
  5. Bonjour Tony,
    Merci de partager tes aventures. Nous partons cet hiver en Fevrier une semaine à Lanzarote avec nos 3 enfants (8-10 et 13 ans) et pensions le faire en mobilhome. Penses tu que Lanzarote est adapté pour cela et qu’il est facile de trouver un endroit pour passer la nuit? J’ai un peu cherché et ne trouve aucune réglementation sur le sujet. Est-il autorisé de se garer où on veut? Quid pour le ravitaillement en eau? Pour la location, a quel organisme avez-vous fait appel?

    Merci
    Gaetan

    Répondre
    • Il n’y a aucun camping sur Lanzarote. Et de manière générale, très peu sur les Canaries (2 ou 3 seulement sur Tenerife, nul part ailleurs d’après ce qu’on en a vu). Pour l’eau, on en trouve partout (presque) facilement dans les stations services. Le camping sauvage est autorisé et facile. Nous, nous avons aimé ce mode de transport et d’hébergement. Ca permet d’être vraiment libre. Cependant, je ne sais pas si c’est utile sur Lanzarote seulement : l’île est petite, et il est possible d’aller partout depuis son camp de base… Pour la location, je ne me souviens plus mais honnêtement je ne saurais recommander l’entreprise qui nous avait loué le camping car : ce dernier était franchement en mauvais état… Mais c’est facile à trouver avec les bons mots clés (en espagnol c’est mieux) ou avec des particuliers via yescapa.fr. Bon préparatifs ! 😉

      Répondre
  6. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site, hyper chouette!
    Et voyant que vous êtes partis aux Canaries en février avec un bébé, je vous contacte pour quelques conseils …
    Nous venons de décider en dernière minute de partir à Ténérife pendant une semaine à partir du 5 février avec notre fille qui va avoir 6 mois.
    Et je ne sais absolument pas quoi prendre comme vêtements pour elle.
    Auriez-vous quelques conseils, ce serait très précieux pour moi, je suis un peu perdue.
    Fait-il beau au point de mettre des shorts/ petits tshirts, maillots, …

    En vous remerciant d’avance pour votre retour, je vous souhaite une bonne journée.

    Répondre
    • Bonjour Sandrine, eh bien il faut savoir que la journée ce n’est pas une chaleur extrême mais il peut faire chaud. Donc des tenues légères seront nécessaires. Par contre, en début de matinée, la soirée et la nuit il peut faire frais. Donc des petits pulls et pantalons seront nécessaires. A savoir qu’il peut y avoir, même si c’est rare, un peu de pluie. Donc soit vous resterez à l’abris, soit il faut prévoir en conséquence. Bref, il faut emporter un peu de tout, mais vous aurez dans l’ensemble beau temps ! 🙂 Bon séjour !
      PS : un site qui peut t’aider : http://www.ou-et-quand.net/partir/quand/europe/tenerife/mois/fevrier/

      Répondre
      • Merci beaucoup pour ta réponse, c’est très gentil!
        En conclusion, je dois prendre un peu de tout 😉
        Encore merci et bonnes continuations dans vos voyages!

        Répondre
  7. Bonjour
    Nous partons pour deux mois peut etre un peu plus, mon fils et moi, essayer de faire les 7 iles des Canaries.
    Je voudrais savoir les campings ou les maisons ou vous avez été, puis les sites à conseiller, sachant que mon fils est en fauteuil roulant, (surtout niveau accessibilité)
    Je vous remercie et espère une réponse, de votre part
    A très bientôt
    SANDRINE

    Répondre
    • Bonjour Sandrine
      Bravo pour ce très beau projet !
      Par contre, je ne me risquerais pas à vous donner des conseils sur l’accessibilité des sites et des hébergements car notre voyage remonte à loin maintenant et je n’ai pas un souvenir précis de cela… Désolé, et bons préparatifs !

      Répondre
  8. D’une part votre récit n est pas détaillé et on y apprend rien, d autre part vous racontez n importe quoi. Pour la superficie des îles, le nombre de camping car est très important et ce sur chaques iles, beaucoup de locaux s y adonnent. Vous critiquez mais on voit bien que vous n avez pas fait grand chose. Il est vrai qu il a été fait n importe quoi pour le tourisme sur une petite partie de chaque île, le sud principalement. Mais hors des sentiers battus, ces îles sont splendides (en particulier Tenerife et gran canaria d ailleurs). Alors effectivement, la prochaine fois préparez un peu mieux votre voyage, il y a tant à découvrir sur l histoire, l architecture, les paysages, les coutumes, la gastronomie…

    Répondre
    • Vous mélangez tout : nous ne sommes pas un guide de voyage, nous relatons uniquement notre expérience. Je le dis et le redis : les seuls camping-cars que nous avons vus étaient ceux de retraités parqués pour l’hiver près des stations balnéaires. Nous n’avons pas croisés d’autres voyageurs itinérants comme nous en camping-car.

      Répondre
  9. bonsoir, a vous lire nous sommes déjà partis .
    nous étions a ténérife février et mars 2019 par avion , nous avons notre fille qui s’est expatrié depuis 2018 ,
    nous avons donc profité du gite durant cette période et pu visiter l’ile de façon à repérer pour notre futur en 2020.
    nous avons l’intention de partir avec notre camping-car de janvier à avril et profiter ainsi au maximum de ce périple .
    d’aprés votre voyage lanzarote semble etre interessant a voir , nous profiterons donc et ne manquerons pas de visiter
    les autres iles que nous ne connaissons pas .
    cela a été un plaisir de vous lire bien q’un peu tardivement et vous saluons mon épouse et moi meme

    Répondre
    • Merci Claude pour votre commentaire. Effectivement nous avons bien aimé Lanzarote, n’hésitez pas à revenir ici nous donner votre ressenti ! Bon voyage !

      Répondre
  10. Je ne connais que Lanzarote.
    Effectivement, dès que l’on quitte les stations urbanisées, on peut trouver des tas de plages sauvages, « où l’on se baigne nu ou en maillot, au choix »: pour moi, le choix allait de soi: sans! (Rappelons que la loi espagnole autorise tout à fait la nudité, pas seulement sur des plages définies comme naturistes, mais « en tout lieu naturel »).
    J’ai même fait de longues balades nue, sans aucun problème (j’ai certes croisé peu de monde, mais quand ça fut le cas, c’était tout naturel, absolument aucune réprobation ni regard narquois etc.)

    Pas grand chose comme architecture, villes ou villages, mais ce n’est pas laid non plus. Les paysages sont peut-être moins spectaculaire qu’à Teneriffe qui a un volcan qui culmine à plus de 3700m, mais par moments, on se croirait sur la lune.

    C’était en décembre, et sauf le soir, je n’ai pas eu à me couvrir, on pouvait sans problème être nu et l’eau était à 21°. L’après-midi, il fallait même chercher l’ombre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :
%d blogueurs aiment cette page :