Wakayama : les Cerisiers en Fleurs au Japon hors des sentiers battus !

Deux ans après notre (premier) tour du monde et une visite un peu trop brève, mais mémorable de ce superbe pays qu’est le Japon, c’était décidé : nous reviendrions. Et pendant la saison des cerisiers en fleurs, tant qu’à faire !

Notre itinéraire de voyage de cette année a donc été conçu pour être au meilleur moment au Japon pour vivre avec les Japonais le moment de « Hanami » (littéralement, « contempler les fleurs ») au moment où les « Sakura » (« cerisiers ornementaux du Japon ») seraient en fleur.

Ainsi, après un passage éclair à Pékin (où nous avons tout de même gravi la grande muraille de Chine et visité la cité interdite), nous sommes arrivés le 2 avril à Osaka dans le Kansaï.

Nous souhaitions visiter les sites touristiques phares incontournables durant cette saison, mais aussi vivre cette fête un peu plus égoïstement avec les Japonais, mais sans touristes (occidentaux).

Ainsi, notre programme « cerisiers en fleurs » qui a constitué la première partie de notre voyage en famille au Japon s’est articulé autour de 3 villes :

  • Wakayama, « en dehors des sentiers battus »
  • Nara et Kyoto, « très touristiques » (que je développerai dans un prochain article)

C’est donc de Wakayama que je vais vous parler dans cet article !

4 jours à Wakayama pour voir les cerisiers en fleurs

Wakayama n’est pas dans les guides de voyage. Cependant, la ville a récemment rémunéré quelques blogueurs (lire ici ou ) pour parler d’elle, avec un angle « Secret Wakayama« .

Alors, je spoile direct : c’est une jolie ville, mais ces articles rémunérés sont hyper exagérés et un peu trop non critiques. Là est bien la limite entre blogging et voyages rémunérés (ce que nous nous refusons à faire avec Laetitia). #coupdegueule

Cette ville est située en dessous Osaka et accessible rapidement en train depuis l’aéroport du Kansaï. C’était donc bien pratique pour commencer notre sakura trip !

En plus, qui dit pas touristique, dit moins cher. Imaginez, nous avons trouvé un appartement spacieux (2 chambres, une salle de bain, un grand espace repas-cuisine) pour… 35 € par nuit. Voir ici l’annonce et ici pour bénéficier de quelques euros de réductions si vous n’êtes pas encore inscrit sur Airbnb.

Alors, qu’avons-nous fait à Wakayama et où sont les meilleurs spots pour les cerisiers en fleurs ? Réponses ci-dessous.

Le château de Wakayama et son parc de cerisiers en fleurs

Le château est situé à environ 2 kilomètres de la gare principale. Nous y sommes allés à pied, mais il y a également la possibilité à la gare de louer un vélo ou de prendre un bus. Cette promenade à pied de la gare au château n’a rien d’exceptionnel, la ville n’est pas spécialement belle ou moche ; c’est une ville japonaise. Mais pour nous qui venions de débarquer, cela nous a tout de suite plongés avec bonheur dans le pays du soleil levant !

Avec les cerisiers qui étaient en pleine fleuraison, le château et son parc étaient juste incroyablement magnifiques. En plus, hanami est un moment de fête. Il y a des vendeurs de street-food dans les allées du parc et de grandes bâches tendus sous les cerisiers pour pique-niquer (et, pour ne rien gâcher, un superbe soleil !). De nombreux Japonais étaient là pour profiter de ce moment, mais aucun occidentaux à part nous !

Le clou du spectacle est la visite du château. Enfin, c’est la vue qui vaut les quelques centaines de Yens du prix d’entrée, car l’intérieur du château n’a pas trop d’intérêt. Ainsi, arrivés au dernier étage, nous avons joui d’une incroyable vue à 360° sur Wakayama et sur le parc et ses cerisiers en fleurs. Autant vous dire que c’est très photogénique !!

Promenade en vélo dans Wakayama

Comme dans beaucoup d’endroits au Japon, il est très agréable de se promener à vélo à Wakayama. Bon, par contre, nous avons regretté de ne pas avoir pris des vélos à assistance électrique, car en bord de mer les reliefs sont très prononcés !

Nous avons commencé notre promenade par le Waka Park. Un grand et joli parc tout en longueur en bord de mer qui dispose d’une superbe aire de jeux pour les enfants, avec grands toboggans et Tyroliennes. Youpi !

Après avoir déjeuné dans le très bon restaurant du parc (Marishiza), nous avons enfourché nos bicyclettes pour une longue promenade depuis le parc (quartier Wakaura) vers le quartier Saikazaki en longeant la mer. Sur le plan, ça a l’air simple et rapide. Dans la réalité, ça monte et ça descend sec.

Notre impression sur les paysages est contrastée. Tantôt, positive avec de belles falaises, une eau turquoise ou de jolis quartiers construits sur des collines. Tantôt, négative avec des paysages moches d’usines, de béton et d’immeubles disgracieux.

Nous nous sommes arrêtés quelques minutes pour assister à un spectacle qui a beaucoup intéressé Éléanor : la pêche aux anchois. Munis de cannes à pêche où sont accrochés des dizaines d’hameçons, les pêcheurs nous ont montré (avec beaucoup de sympathie) cette technique de pêche très particulière (mais très efficace !).

Finalement, nous avons terminé notre périple en vélo au Bandoko Garden. L’entrée coûte 600 Yens (assez cher pour le Japon). D’un côté une côte magnifique avec une eau turquoise et de l’autre… des usines moches et fumantes. Au milieu, un jardin arboré de style japonais agréable. Bref, c’est sympa, mais nous avons un peu été déçus, car c’était l’objectif final de notre journée à vélo qui devait être son apothéose.

Un tour en train « insolite » (?)

L’aller-retour dans le train touristique de la Electric Railway est une activité phare mise en avant par l’office de tourisme de Wakayama et les blogueurs rémunérés.

Il s’agit en fait d’une ligne de train reliant Wakayama à la petite ville de Kishi, existant depuis de nombreuses années et qui était déficitaire. La solution ? La transformer en train touristique. Pour cela, la compagnie a investi dans des wagons joliment décorés (chacun des 4 trains a une thématique : chat, jouets…). Et il est vrai que ces trains sont agréables.

Mais, le clou du spectacle (??) est que le chef de gare de la gare d’arrivée est… un chat. Welcome to Japan ! Les Japonais en raffolent, nous… ben… on n’a pas compris. En arrivant, il y a juste un chat dans une cage de verre que les Japonais prennent en photo. Bizarre et sans intérêt.

Il y a également une boutique avec tout un tas de goodies sur les chats et un café. De quoi patienter en attendant le train pour revenir à Wakayama.

Le trajet en train qui dure 30 minutes environ (pour l’aller) est sympa (on passe devant des rizières, un grand lac avec ses cerisiers en fleurs), mais, il faut le reconnaître, plutôt monotone la plupart du temps…

Bref, cela n’a pas été un coup de cœur pour nous !

Le temple de Kimiidera

Notre dernière visite à Wakayama a été le temple de Kimiidera. Perché en haut d’une colline, accessible uniquement par des escaliers il se mérite. D’ailleurs, Laetitia a déclaré forfait ; j’y suis monté seul avec Éléanor.

Après un (interminable) escalier, nous sommes donc arrivés au sommet, où se trouve les temples (puisqu’il semble y en avoir 2 : un plus ancien en bois et un plus grand et plus moderne, moins joli). Mais, le spectacle ici ce ne sont pas les temples, mais la vue et encore et toujours (mais on ne s’en lasse pas !) les cerisiers en fleurs !

Finalement, Wakayama en famille avec les cerisiers en fleurs, on valide ?

Je le disais en début d’article, la ville de Wakayama cherche à attirer les touristes du monde entier. Pour cela, elle a invité des blogueurs, mais aussi a mis en place des infrastructures (offices de tourisme, bus, location de vélo…). Ainsi, c’est une ville idéale pour être « en dehors des sentiers battus » au Japon, sans pour autant trop sortir de sa zone de confort.  On dispose du confort et des facilités d’une ville touristique sans… les touristes ! Pour le moment au moins 😉

La ville est agréable et tranquille, et on peut y passer quelques jours sans s’ennuyer. Bien qu’il y est, je l’ai dit, un aspect assez disgracieux avec des usines en bord de mer…

En tout cas, à la période de fleuraison des cerisiers, c’est un endroit intéressant pour partager ce moment avec des Japonais (et non avec une horde d’Occidentaux comme nous l’avons vécu ensuite à Kyoto). Le château et le temple de Kimiidera sont deux spots vraiment magnifiques pour contempler les cerisiers fraîchement fleuris !

Enfin, en famille, la présence de quelques aires de jeux (notamment celle du Waka Park) est un plus. De plus, les promenades en vélo en famille sont facilitées par une circulation plutôt modérée (hors ultra centre-ville).

Alors, OUI, on valide. Nous avons passé un super moment en famille à Wakayama durant la floraison des cerisiers. 🙂

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook et youtube :

Cliquez ci-dessous sur J'aime cette page pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles (articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc) et/ou sur le bouton Youtube (pour recevoir nos vidéos de voyage). À tout de suite !

Tags :

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

3 commentaires ou avis éclairés ;-)

  1. kiki Répondre
  2. Lucie A. Répondre
    • Tony Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :