Notre plus grande crainte en devenant une famille nomade

Il y a quelques jours, je clôturais une série d’articles passionnante sur 11 familles nomades. Dans le dernier épisode, j’ai demandé à ces familles de me parler des avantages et inconvénients de ce mode de vie.

Il y a un inconvénient qui n’a pas été cité et qui est pour nous un gros frein à ce mode de vie : la nourriture.

Comme la plupart des Français, nous aimons bien manger. Par « bien manger », il y a bien sûr l’aspect « goût » ; mais, pour nous, cela signifie également manger des produits de qualité.

Sédentaire, c’est plus facile.

En étant sédentaires, nous avons nos habitudes. Globalement, c’est bien cela que nous fuyons en devenant nomades. Mais, concernant la nourriture, ces habitudes ont pour nous du bon.

Après 2 ans passés au même endroit, nous connaissons à présent des producteurs, des magasins à la ferme, les marchés et les magasins bio du coin. En plus, en Bretagne il faut l’avouer : nous sommes plutôt gâtés !

Nous consommons au maximum des produits locaux et issus de l’agriculture biologique. Nous n’allons presque plus dans les supermarchés. Ce n’est pas une lubie : c’est pour nous essentiel pour notre santé et pour l’économie locale.

En voyage, c’est (ce sera) différent.

Lorsque nous resterons peu de temps à un endroit, nous mangerons probablement chaque repas au restaurant ou en prenant des plats à emporter. Impossible (ou presque) de savoir la provenance et la qualité des aliments ingérés. Lorsque nous aurons une location où il nous sera possible de cuisiner, le choix se portera inéluctablement sur les supermarchés. Par facilité et méconnaissance du terrain…

Lorsque nous resterons plus longtemps à un endroit, il nous sera sans doute possible d’acheter notre nourriture en respectant notre éthique. Pas au début certainement, mais au fur et à mesure de notre connaissance de l’endroit et des discussions avec les locaux cela sera possible… Ou pas. Car il n’est pas évident que nous puissions trouver partout des petits producteurs pratiquant une agriculture biologique ou, au moins, raisonnée.

Des deux alternatives, c’est pourtant la seule qui nous permettra au mieux de retrouver une alimentation saine. C’est pour cela (entre autres raisons, comme le fait de pouvoir rencontrer des locaux, s’imprégner de la culture et vivre lentement) que rester quelques semaines dans chaque endroit nous paraît être une bonne solution pour manger au mieux tout en étant nomade.

Arriverons-nous à manger des produits sains et continuer à nous passer des supermarchés en voyage ? Affaire à suivre, nous vous tiendrons informé sur ce blog et notre page facebook !

Et vous, comment faites-vous pour « bien » manger en voyage ?

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook :

Cliquez sur J'aime cette page ci-dessous pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles : articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc. À tout de suite !

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

9 commentaires ou avis éclairés ;-)

  1. corinne Répondre
  2. Delphine Répondre
    • Tony Répondre
    • Tony Répondre
  3. Patrice et yolande Répondre
    • Tony Répondre
  4. Voyage Baby Répondre
    • Tony Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :