Notre quotidien avec Éléanor durant notre tour du monde, ou comment apprécier ce beau voyage à 3 !

Nous recevons régulièrement des questions de voyageurs souhaitant se lancer dans un tour du monde avec un bébé (ou un enfant en bas âge), ou simplement partir en voyage ou vacances avec leur petit bout quelques mois après sa naissance.

Je crois avoir déjà répondu dans un précédent article sur la facilité et la nécessité !) d’entreprendre un tel voyage avec un bébé, alors pour cet article je vais me consacrer à un cas pratique : le nôtre !

Voilà quasiment 11 mois que nous voyageons autour du monde avec notre petite Éléanor (et avant cela, nous avions fait plusieurs voyages depuis sa naissance !). Âgée aujourd’hui de 2 ans et 3 mois, elle avait donc 1 an et 4 mois au moment de notre départ en septembre 2016.

Alors, ce n’est pas trop l’enfer ?
Vous arrivez à profiter, malgré tout ?
Pas trop de crises ? …

Euh… non 🙂

Quel est le secret de la joie de vivre naturelle d’Éléanor… La réponse ci-dessous 🙂

Et je vais vous dire pourquoi et comment nous arrivons à faire de ce voyage une superbe aventure où personne, parents comme enfant, ne se sent lésé !

Notre quotidien en voyage

Je vais donc vous dévoiler notre quotidien avec Éléanor en voyage. C’est vrai, on change régulièrement d’endroit, on visite plein de trucs super beaux, on rencontre des gens formidables… Mais, globalement, nos journées se ressemblent et sont calquées sur les rythmes d’Éléanor.

Le matin, nous la laissons se réveiller. Pas de réveil forcé, nous suivons son rythme naturel (sauf, très rarement, en cas d’impératif comme un avion à prendre). Parfois, c’est 6h, parfois 9h (le décalage horaire peut jouer). C’est très important pour nous, et cela permet d’avoir un enfant (normalement) bien reposé. Donc, on limite les crises. En plus, pourquoi la forcerait-on à se réveiller à une heure précise alors que nous-mêmes n’avons pas d’horaires ?

Ensuite, la matinée est consacrée à se promener, visiter, explorer, jouer…

« C’est pas tout ça, mais j’attends pour ma sieste moi !! »

Après le repas du midi, c’est l’heure de la sieste. Où que nous soyons, quoi que nous fassions, nous ne la faisons jamais sauter une sieste. C’est encore important à son âge, et de toute façon elle nous la réclame. Nous ne souhaitons pas non plus qu’elle s’endorme d’épuisement, alors nous créons systématiquement de bonnes conditions pour le dodo de l’après-midi. La plupart du temps, nous essayons qu’elle puisse dormir dans un vrai lit. Donc nous rentrons à l’hôtel, auberge, appartement, camper-van, tente (…) pour qu’elle ait un sommeil bien réparateur. Ce qui est top également de procéder comme cela, c’est que nous aussi nous pouvons nous reposer (ou lire, ou répondre à des e-mails…) !

Cependant, nous ne nous interdisons pas de la faire dormir en porte-bébé pendant que nous nous promenons ou que nous visitons un endroit. Cela reste cependant une exception, car elle ne dort pas aussi bien et aussi longtemps que dans un lit et c’est fatiguant pour nous (surtout lorsqu’il fait chaud !). Autres exceptions : la faire dormir sur la plage, dans un parc, dans un restaurant…

Si nous avons prévu de changer d’endroit, ce jour là elle ne peut donc pas dormir dans un lit. Alors, nous nous arrangeons toujours pour que le transport coïncide avec la sieste. Ainsi, nous prenons généralement des billets d’avion ou de train à l’heure du dodo. Idem si le trajet s’effectue en voiture de location ou en taxi : le départ est en général après le déjeuner pour un dodo quasi immédiat (merci la digestion !). La route la berce et, il ne faut pas se le cacher, cela nous permet à nous aussi de passer un agréable temps de transport !

Après la sieste… On explore, on visite, on joue… à nouveau. 🙂

Le soir nous mangeons (soit au restaurant, soit, si nous en avons la possibilité (airbnb, camping…), nous nous faisons à manger) généralement de bonne heure (entre 18h et 19h), pour ne pas avoir à la coucher trop tard. Le rituel est toujours le même, quel que soit l’endroit où l’on est : on mange, on prend la douche, on se prépare au dodo avec une petite histoire et des activités calmes et… dodo ! En général, elle est couchée vers 20h-21h. Cela nous permet nous aussi de nous coucher de bonne heure et de prendre du temps pour lire (quelle belle invention les liseuses électroniques !). Ainsi, généralement, nous sommes tous en forme le matin !

Beaucoup de temps pour bébé, peu pour les parents ?

Vous vous dites peut-être qu’il nous reste peu de temps pour visiter durant la journée. Ou que nous ne profitons pas de nos soirées. C’est vrai, mais c’est pour nous le deal de voyager avec un bébé. Et nous l’acceptons. Puis, dans la mesure où ce ne sont pas des vacances de 2 semaines, mais un tour du monde d’un an, nous ne nous sentons pas frustrés. Nous en avons du temps finalement ! Et pour les beuveries soirées, nous nous rattraperons plus tard (et nous en avons déjà bien profité avant !!).

Outre les visites, ce qui est important pour nous c’est de passer du temps tous les trois. Et que tous les trois soyons heureux. Le fait de voir un nouveau paysage par notre fenêtre chaque matin ou presque ce n’est finalement que du bonus !!

Être tous les 3 ensemble, n’est-ce pas là l’essentiel dans ce monde où tout va si vite et où l’on voit généralement à peine grandir ses enfants…

Petits compléments d’information sur nos journées de voyage avec un bébé

Outre le fait d’avoir un rythme qui respecte celui de notre enfant tel que je vous l’ai décrit au-dessus, il y a d’autres petites choses sur lesquelles nous attachons de l’importance pour rendre ce voyage agréable pour Éléanor.

Nous évitons les trajets trop longs. En général, que ce soit en bus ou en voiture, nous ne dépassons pas 2 heures dans une seule journée. D’ailleurs, nous privilégions le train au bus lorsque c’est possible : c’est en général plus confortable et l’on peut se déplacer dans les allées. En avion, nous faisons les trajets longs de nuit et les trajets plus courts à l’heure de la sieste afin qu’elle puisse dormir.

Le secret d’un voyage en voiture heureux ? Des trajets courts, et des arrêts lorsque cela est nécessaire !

Nous essayons de trouver du temps pour jouer le plus souvent possible. Tout d’abord, nous essayons de repérer les aires de jeux en extérieur (pour cela, l’application Maps.me est top : tapez « terrain de jeu » et vous obtiendrez tous ceux aux alentours). Nous essayons également de trouver des endroits adaptés à son âge : des aires de jeux indoor, des « children’s museum » ou encore des playgroups comme à Bangkok. Mais pas les zoos : nos différentes expériences nous ont amenés à les boycotter (nous préférons l’emmener voir des animaux dans la nature, comme cette fois sur Magnetic Island où nous avons vu des koalas).

Bien que le monde soit son terrain de jeu favori, Éléanor n’est jamais contre descendre un toboggan ou faire de la balançoire !

Vous voyez, ce n’est pas difficile de voyager avec un bébé ! Il faut juste veiller à respecter ses envies et son rythme… Et vous, êtes-vous prêts à partir pour une petite ou une grosse aventure avec bébé ? 😉

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook :

Cliquez sur J'aime cette page ci-dessous pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles : articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc. À tout de suite !

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

2 commentaires ou avis éclairés ;-)

  1. A&F Répondre
    • Laetitia Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :