2 mois avant de partir : entre excitation et questionnements

Dans un peu moins de 2 mois, nous nous envolerons pour notre première destination : le Sri Lanka. Outre les préparatifs qui avancent doucement (mais surement !), nous nous posons beaucoup de questions sur le sens à donner à ce voyage. Voici un petit résumé de tout ça 🙂

Les préparatifs du tour du monde

Les billets d’avion. Suite à l’annulation de notre billet tour du monde, nous avons fait le choix de réserver vol par vol. Nous avons donc réservé les premières destinations : 1 mois au Sri Lanka, 3 semaines à Bali puis un vol pour la Birmanie. Ensuite… nous verrons bien sur place !

Les vaccins. Il y en a un paquet à faire (encéphalite japonaise, rage, hépatite A…), avec plusieurs injections de chaque. Nous avons commencé en mai et tout planifié avec notre médecin jusqu’à septembre, juste avant notre départ.

La maison. Nous avons posé le préavis de notre maison en location : nous la rendons 4 jours avant le départ. Nous avons entamé un grand tri de nos affaires et de nos meubles : nous ne souhaitons conserver que l’essentiel, car nous ne savons pas ce que nous ferons en rentrant. Ainsi, entre Emmaüs et les copains, nous avons déjà donné pas mal de choses. Nous avons trouvé un box de stockage de 15m2, ce qui sera bien suffisant.

Itinéraire et réservation d’hébergement. Ce sera le point le plus simple à gérer, car… il n’y en a pas. Nous avons seulement réservé nos premières nuits au Sri Lanka sur Airbnb. Nous verrons sur place pour la suite.

Le matériel électronique. Appareil photo, Gopro, ordinateur portable et liseuses numériques : tout est prêt pour le départ, avec des batteries d’avance et les chargeurs. C’est un poids en plus non négligeable, mais nous avons réduit au minimum. Et c’est de toute façon indispensable pour échanger avec nos proches et vous faire partager nos aventures ! L’appareil photo est un hybride, donc moins lourd et encombrant qu’un reflex ; l’ordinateur portable est un petit macbook de 12″ qui fait moins d’un kilo ; la gopro est moins encombrante qu’un caméscope ; les liseuses nous permettront de partir sans livre et sans guides !

Préparer nos affaires. Contrairement à chaque précédent voyage où nous faisions nos sacs au dernier moment en emmenant tout et n’importe quoi, nous souhaitons cette fois-ci réfléchir le contenu de notre sac. Ceci afin d’emporter uniquement l’utile et le nécessaire afin de ne pas se charger inutilement.

Ce qu’il nous reste à faire. Faire les VISAS pour les pays que nous sommes certains de faire (Sri Lanka et Birmanie) ; refaire nos permis de conduire internationaux qui sont périmés ; souscrire une assurance santé ; faire le point avec les banques pour les cartes de crédit et les frais (et éventuellement souscrire à une banque en ligne en plus) ; résilier différents abonnements ; s’occuper du changement d’adresse et de la procuration pour l’élection de l’année prochaine ; effectuer différents achats (sac à dos de 80L, moustiquaire pour Éléanor, vêtements techniques…) ; et sans doute d’autres formalités administratives. Autant dire qu’il nous reste du pain sur la planche, sans compter qu’il nous reste beaucoup à faire pour vider la maison de nos affaires !

Bon, mois c'est pas tout ça mais je m'en vais !!

Bon, moi c’est pas tout ça mais je m’en vais !!

Nos questionnements sur ce tour du monde

Bien que nous soyons très excités de partir, cette période précédant le départ est pour nous une source de questionnements. Il ne s’agit pas de doutes sur le fait de partir, mais plutôt sur le « pourquoi on part » : quel sens donner à notre voyage ?

Nous ne souhaitons pas jouer les touristes pendant plusieurs mois, d’autant plus que dans notre esprit nous souhaitons, à terme, faire du voyage notre mode de vie. Et ainsi devenir une famille nomade. Il nous semble qu’il est très différent de partir 3 semaines en vacances dans un pays que d’être en voyage permanent…

Nous avons trouvé quelques réponses. Nous partons, bien entendu, pour rencontrer l’autre ; pour se faire éblouir par de magnifiques paysages ; goûter à des saveurs jusqu’ici inconnues ; améliorer notre anglais et pourquoi pas acquérir des rudiments dans d’autres langues ; montrer à notre fille le monde et que, du haut de ses 1 an et demi, elle rencontre d’autres personnes, d’autres enfants.

Mais est-ce bien suffisant ? Sommes-nous blasés et trop exigeants ?

Nous avons en tête l’humanitaire, le travail sur des projets associatifs ou dans des fermes biologiques… Nous savons néanmoins qu’avec un enfant de 1 an cela ne sera pas forcément pour tout de suite.

Finalement, le mieux est de partir. Nous trouverons toutes ces réponses en cours de route et bien plus naturellement qu’en se prenant la tête entre 2 cartons et 3 formulaires à remplir…

Donc, oui, nous sommes impatients et excités de partir !

2 mois, c’est long, mais il nous reste encore beaucoup à faire, sans compter notre envie de passer du temps avec nos copains et notre famille avant de les quitter pour plusieurs mois 🙂

Une réaction ou un avis sur cet article ? ⬇ Postez un commentaire ⬇

Cet article vous a plu ? Suivez nos aventures sur facebook et youtube :

Cliquez ci-dessous sur J'aime cette page pour vous connecter à notre page facebook et recevoir de nos nouvelles (articles du blog, photos de voyage, conseils pour voyager en famille, etc) et/ou sur le bouton Youtube (pour recevoir nos vidéos de voyage). À tout de suite !

Qui est l'auteur de ce formidable article ?

6 commentaires ou avis éclairés ;-)

    • Tony Répondre
  1. valerie Répondre
    • Tony Répondre
  2. Cath Répondre
    • Tony Répondre

Un commentaire ? Un avis ? Une déclaration ? :-)

Partagez cet article :

Cet article vous a plu ? Partagez le en un clic à vos amis :